Temps de lecture : 2 minutes

« Le savoir est la seule matière qui s’accroît quand on la partage ». Socrate

Le KM, qu’est-ce que c’est ?

Le Knowledge Management c’est la gestion des connaissances en français. Démarche de gestion consciente, coordonnée et opérationnelle de l’ensemble des informations, connaissances et savoir-faire des salariés d’entreprise.

Pourquoi capitaliser et transférer les connaissances et savoir-faire aujourd’hui ?

Dans le monde actuel, les départs en retraite s’accélèrent et la mobilité professionnelle est de mise. Avoir une politique de gestion des connaissances permet de faire face au choc démographique et minimiser les effets de mobilités.

En outre, l’entreprise qui capitalise ses besoins sait ce dont elle a besoin. Elle sait aussi ce « qu’elle possède déjà », ce qui lui permet de mieux recruter.

D’autre part, profiter des expériences de chacun est un des objectifs de la gestion des connaissances. Cela permet d’éviter de reproduire les mêmes erreurs. Mais aussi d’accélérer l’intégration des entrants au sein des équipes lors d’embauches ou de réorganisations. Ainsi, l’homogénéité des pratiques est assurée. L’entreprise forme plus vite, et mieux.

En bref, le Knowledge Management permet à l’entreprise de s’adapter facilement à la conjoncture. L’entreprise peut alors réutiliser les connaissances, accélérer la capacité d’apprentissage et ainsi améliorer sa performance.

Comment faire du KM « efficace » ?

Un secret pour mener une action « pertinente » de capitalisation et de transfert. Il faut travailler en priorité sur les savoirs peu ou pas du tout connus et qui ont un impact fort sur les enjeux de l’entreprise.

En effet, il est préjudiciable de bloquer toujours sur les mêmes problèmes. Savoir si ces problèmes ont déjà été résolus par le passé. Ou savoir qu’un collaborateur dispose de l’expertise salvatrice.

Sources :